Accueil > Qui sommes-nous ? > Un peu de culture…

Un peu de culture…

Apparu à l’origine de notre univers, Chronos est un Dieu de la Grèce antique, représenté enlacé à son épouse Ananké autour de leur création, le monde encore à l’état d’œuf. Si Chronos symbolise le temps, Ananké figure la Nécessité (le Destin) et la Fatalité. Impossible d’échapper à leur pouvoir, sauf si l’on parvient à saisir le moment présent, savourer l’instant en conscience. On vit alors, selon Kaïros, l’instant où l’on pénètre dans la dimension où le temps suspend son vol.

Kaïros petit dieu ailé qui ne porte qu’une touffe de cheveux sur la tête. Quand il passe à notre proximité, il y a trois possibilités : soit on ne le voit pas, soit on le voit et on ne fait rien, ou encore, au moment où il passe, on tend la main pour saisir sa touffe de cheveux et on saisit ainsi l’opportunité.

Kaïros est patron de notre activité musicale souhaitée nomade. Notre quête se veut en « plein air » dans une ambiance à fenêtre ouverte : ni sédentarité ni routine d’une activité régulière de consommation musicale ! Et notre utopie est de créer des moments uniques de musique et de vie.

Les stages d’été des Ailes du kaïros sont partis du désir de Cornelia SCHMID de partager, avec un groupe évolutif, sa passion et sa curiosité musicales. Avec elle, les chanteurs ont abordé un répertoire exigeant (les polyphonies savantes des XVIème et XVIIème siècles) tout en accomplissant un travail sur leur instrument : leur corps.

Par la suite, des ateliers mensuels se sont mis en place. Ils ont permis d’approcher les œuvres d’Arvo PÄRT à travers l’improvisation et la recherche sur l’écoute de la vibration. Le voyage vers « AU COEUR DU SILENCE » a commencé et les a entraînés dans la dimension du son et de la résonance.

Avec le programme a cappella « TRIODE », les chanteurs ont vécu, pendant une série de neuf concerts dans des acoustiques très différentes, l’expérience du dialogue entre voix et architecture, dans des formations diverses allant du quatuor au grand chœur de 90 choristes.

Le travail sur la présence au corps et de sa mise en vibration se poursuit dans le nouveau programme life is dreaming me par l’exploration des intervalles sonores. Cette recherche sur l’accord de l’ensemble vocal en tant qu’instrument permet de prêter voix à des écritures musicales contemporaines.

Un ensemble vocal s’est donc constitué au fil des années, avec des chanteuses et des chanteurs venant d’Ile-de-France de d’autres régions. Ils chantent également dans d’autres ensembles, dans des répertoires très divers.